diligence

Le temps des diligences


1

A la fin du siècle dernier seuls quelques propriétaires aisés ou des commerçants fortunés pouvaient se déplacer à cheval ou en voiture particulière. Les gens des métairies avaient leurs attelages de vaches, mais la plupart des gens marchaient à pied. On allait à la ville en sabots ou pieds nus. Arrivés aux portes de Carcassonne, toute la famille laissait sabots ou galoches cachés dans une vigne et enfilaient bottines et souliers, pour entrer "bien chaussée  et on faisait la même opération au retour. Une paire de souliers devait durer longtemps.
 

Lire la suite


 

Ce blog est la suite de
Saissac d'Antan !

Celui ci est toujours accessible sur
http://saissac.e-monsite.com/

Afin de continuer ce devoir de mémoire,
Saissac d'Antan
recherche tout document papier ou photo
concernant la longue histoire de Saissac
et de ses habitants.

Ceux ci seront scannés et restitués aussitôt !
 

Contact au:
fantin.erick@Bbox.fr

×