Béteille Emile, Eloi ...


...
n'avait aucune attache à Saissac
et pourtant il fut inscrit
au Monument aux Morts du village.


Dsc00003

Né le 6 juin 1909 à L’Albarède (Tarn),
fusillé le 8 avril 1944 à Toulouse (Haute-Garonne) ;
cantonnier aux Ponts et Chaussées ;
résistant de l’Aude, membre de l’Armée secrète (AS).

Fils d’un charretier, Émile Béteille se maria à Arfons (Tarn)
 où il résidait alors, en février 1930 avec Florentine Bes. Il avait un enfant.
Membre de l’AS à partir de janvier 1944 dans l’Aude, il fut arrêté le 3 mars 1944 à Saissac (Aude)
pour complicité de détention d’armes et pour « activité de franc-tireur ».
Il fut transféré à la prison Saint-Michel de Toulouse (Haute-Garonne).
Condamné à mort par le tribunal militaire allemand de Toulouse le 8 avril 1944,
il a été fusillé le jour même.
Son corps fut retrouvé en septembre 1944 dans le charnier de Bordelongue (Toulouse, Haute-Garonne).
Il fut ensuite transféré dans la tombe familiale du cimetire d’Arfons (Tarn).

Son nom figure sur le monument érigé à Bordelongue sur l’emplacement des fosses où furent ensevelis vingt-huit résistants entre novembre 1943 et avril 1944.
Il est également inscrit sur le monument aux morts de Saissac (Aude) et sur celui d’Arfons (Tarn). 
Il fut homologué à titre posthume adjudant FFI en mai 1946. 

http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article149532

Voir aussi:
Toulouse, prison Saint-Michel et charnier de Bordelongue (9 novembre 1943-18 avril 1944)
http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article193842

Beteille Emile

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 


 

Ce blog est la suite de
Saissac d'Antan !

Celui ci est toujours accessible sur
http://saissac.e-monsite.com/

Afin de continuer ce devoir de mémoire,
Saissac d'Antan
recherche tout document papier ou photo
concernant la longue histoire de Saissac
et de ses habitants.

Ceux ci seront scannés et restitués aussitôt !
 

Contact au:
fantin.erick@Bbox.fr

×